La base d’un trait

📃 Cliquez-ici pour télécharger la fiche de cours complète


• L’OUTIL     • LA MANIÈRE DE TENIR L’OUTIL

 • LE GESTE     • LE SUPPORT

Ces 4 paramètres déterminent l’aspect d’un trait.


🧰 L’OUTIL

🔎 C’est l’instrument de travail. C’est l’objet qui va laisser une trace sur le support. (Ex : le feutre, le crayon, le stylo, le marqueur, le fusain, etc.)

⚙️ Les outils graphiques peuvent avoir différentes pointes ou mines. Celles-ci peuvent être biseautées (comme les marqueurs ou les surligneurs) – épaissesfines – rondes  ou encore tubulaire (en forme de tube).

Traits
De haut en bas : pointe biseautée – pointe large – pointe ronde large – pointe ronde fine

L’encre présente dans les feutres, les marqueurs ou les stylos n’est pas la même. Elle donne également son aspect au trait.

L’usure de l’outil peut rendre le trait moins opaque et moins net mais on peut s’en servir pour donner un effet particulier au dessin.


👋 LE GESTE

🔎 C’est un mouvement du corps. Il peut être RAPIDEDYNAMIQUELENTFLUIDESACCADÉ AMPLE.

Pour dessiner ou pour écrire, c’est à la fois la main (le poignet) et le bras qui bougent. Le mouvement du corps va donner la forme du trait.

🎨 L’artiste américain Tony Orrico utilise tout son corps pour tracer des formes sur un grand support à plat sur le sol ou au mur en tenant une mine de carbone dans chaque main. Il mêle ainsi la danse, la performance et le dessin.

Tony Orrico
L’artiste Tony Orrico et sa série de dessin Penwald Drawing , 2009 – 2013, © Tony Orrico

🎥 Voici quelques vidéos de l’artiste en action : vidéo 1vidéo 2 

🌐 Pour en savoir plus sur Tony Occico : cliquez-ici ou encore ici

🎨 Une autre artiste américaine, Heather Hansen, réalise également des dessins au fusain en utilisant son corps. Elle trace ses lignes sur des grands supports au sol dans une véritable chorégraphie. 

Heather Hansen
L’artiste Heather Hanse et son projet Drawninward, 2012, Photos : Justin Sullivan

🎥 Voici quelques vidéos de l’artiste en action : vidéo 1vidéo 2 

🌐 Pour en savoir plus sur l’artiste Heather Hansen, cliquez-ici ou encore ici


✍️ LA MANIÈRE DE TENIR L’OUTIL

🔎 Elle joue sur le trait. Elle influence la façon dont la pointe de l’outil touche le support.

Un crayon peut être mis sur sa pointe : le trait sera plus fin. Si on l’incline le long de sa mine, le trait sera plus épais.

Tony-Orrico-9-tt-width-620-height-414-lazyload-0-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1
🎨 L’artiste Tony Orrico tenant dans chaque main ses portes mine

🖼️ LE SUPPORT

🔎 C’est une surface ou une matière qui reçoit la trace d’un outil ou sur lequel sont déposés des matériaux comme une couche de peinture, d’encre ou de pigments, ou encore des éléments tridimensionnels.

Selon la nature de la surface et la texture du support, les outils réagissent différemment. 

La base d'un trait
Différents échantillons de papiers à grains

⚙️ Pour le papier, on parle de finition et de grammage.

LA FINITION : c’est l’aspect de la feuille. Il existe des papiers très lisses ( ex : le bristol ) et des papiers  à grains, plus poreux et rugueux. Le grain sert à accrocher les pigments.

LE GRAMMAGE : c’est l’épaisseur de la feuille. ( C’est le poids que fait une feuille d’1m2 ). Les feuilles de 80g sont fines, plus le grammage est élevé plus les feuilles sont épaisses.

Sur les surfaces lisses ( grain très fin ), l’encre accroche moins que sur les surfaces poreuses ( gros grain ).

Les papiers épais conviendront aux techniques liquides (encre, peinture, aquarelle, etc.) Pour les techniques sèches (crayon, feutre, pastel, etc.) tout type de papier convient.

Pour plus d’information sur le papier, regardez cette vidéo.

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close